12 nov. 2012

Dans la peau du Diable, Luke Delaney.

Dans la peau du diable,  
Luke DELANEY.


Edition : MA éditions.
414 pages.
20€



Résumé :

Sean Corrigan n'est pas un inspecteur comme les autres. Abusé dans son enfance, il a développé le don singulier d'identifier la part d'ombre existant en chaque individu, celle-là même qu'il a refoulé et sur laquelle il continuer à jeter le voile. Marié, père de famille, il mène une brillante carrière dans la police londonienne quand il se retrouve sur les traces de l'assassin le plus dangereux qu'il n'ait jamais connu. Quelqu'un qui n'a pas de mode opératoire précis, ne laisse derrière lui aucun indice exploitable par la police scientifique, choisit et sélectionne des victimes très différentes les unes des autres. Pourtant, Sean est persuadé que tous ces crimes portent la signature du même individu. A charge pour lui d'arriver à le confondre avant de devenir sa prochaine cible ...

Mon avis :

Ce fût un des premiers vrais policiers que j'ai lu et il faut avouer que je n'ai pas spécialement apprécié ce genre littéraire .. Les moments où nous lisons les discussions entre inspecteurs, policiers, et autres intervenants, les pages entières d'enquête, la trop grand présence de cette enquête dans le roman, ne m'ont pas particulièrement intéressés à l'opposé des chapitres où nous sommes dans la peau du tueur - pas assez nombreux à mon goût.. - ! Ces derniers m'ont fascinées, j'ai complètement été envoûtée par ses paroles, par sa franchise, c'est comme si deux auteurs totalement différents avaient écris ce roman. Si cet ouvrage n'avait été que des instants où nous retrouvions le tueur alors, je pense que j'aurai d'avantage savourer cette lecture. Je savais parfaitement ce qui allait m'attendre en choisissant cet ouvrage, je souhaitai savoir si je pouvais m'attacher à ce genre de lectures ou pas .. Ce ne fût pas une déception pour autant car j'ai beaucoup aimé certains passages et l'intrigue est très bien tissée mais j'aurai pu aimer d'avantage..

Citations :

"J'éprouvais une fois de plus un envie presque irrépressible de libérer celui que j'étais vraiment."

"Ce coup-ci, elle ne papillote pas des cils, mais ouvre soudain les yeux tout grands, comme si elle venait de faire un mauvais rêve, alors qu'en réalité elle se réveille en plein cauchemar..."

"Si seulement je pouvais vous montrer qui je suis et vous faire part de mes secrets ! Hélas, il ne faut pas y compter, et pour l'instant, je ne peux vous offrir que ce que je suis.
J'aimerais tellement signer mes oeuvres ! Il n'y aurait cependant pas grand monde, parmi vous, qui seraient capables de comprendre. Au lieu de célébrer le génie que je suis, vous risqueriez de m'enfermer."

"En liberté, je donnais des cauchemars. Maintenant que je suis sous les verrous, je fais l'objet d'une fascination morbide. En m'emprisonnant, ce sont vos peurs que vous enfermez. Vous m'observez à bonne distance, de là où vous ne risquez rien."

Un grand merci à Gilles Paris et à MA éditions de m'avoir fait parvenir cet ouvrage qui fût un première pour moi dans ce genre littéraire. 

2 commentaires:

  1. Il est dans ma PAL !!! Va falloir que je le lise bientot !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avais vu qu'il avait attérit chez toi aussi et je guettais un peu pour connaître ton avis mais il ne venait pas donc j'avais deviné qu'il t'attendais encore ;D

      Supprimer